© Arthur Marie | Claire David | Eric Gourier | Etoile Marine | Gilbert Hurel | Julie Pichard | Olivier Thibaud  | Elise Raulline | Jeff Laurent

AUX CÔTES DU MARITE ET DE LA GRANVILLAISE, DEUX GEANTS DES MERS ETAIENT PRSENTS !

Deux grands voyageurs étaient à quai durant le festival, leurs imposantes coques conférant au port de pêche des airs ancestraux.

Ouverts aux visiteurs, ces musées flottants venus d'ailleurs ont témoigné de périodes historiques, zones géographiques et cultures très différentes, du commerce avec le "Nouveau Monde" aux expéditions polaires.

Le premier, El Galeon Andalucia, est la fidèle réplique d'un galion espagnol du XVIIe siècle. Conçus pour les échanges entre l'Espagne, l'Amérique et le Pacifique, ces navires arpentaient la fameuse route des Indes, quittant l'Espagne les cales pleines de blé, d'huile, de vin, d'armes ou de tissus, pour revenir chargés de trésors... Quant au second bâtiment,

il s'agissait du Français : un ancien navire de charge de la Baltique qui a été rebaptisé par son nouveau propriétaire. Ce nouveau nom ayant été inspiré par la ressemblances du navire avec le trois-mâts de la première expédition de Jean-Baptiste Charcot (1903-1905).